On ne choisit pas ses enfants

Publié le par Marine

J’aurais aimé que vous veniez un par un

J’aurais aimé que vous soyez des filles

Ou bien, un garçon, une fille

J’aurais aimé que vous soyez blond comme votre frère

J’aurais aimé que vous ayez les yeux bleus comme votre père

J’aurais aimé que vous fassiez vos nuits assez tôt

J’aurais aimé que vous ne pleuriez pas beaucoup ou du moins, pas autant

J’aurais aimé que vous n’ayez pas eu de RGO

J’aurais aimé que vous soyez un peu moins sociables (j’ai peur qu’une mauvaise personne vous emmène)

J’aurais aimé que vous soyez un peu plus pudiques (se balader nu à 2 ans ça va mais après ça craint)

J’aurais aimé que vous soyez un peu plus posés

J’aurais aimé que vous ne vous battiez jamais

J’aurais aimé que vous continuiez à manger des épinards et haricots vers

J’aurais aimé que vous n’aimiez pas la télévision

J’aurais aimé que vous sachiez jouer seuls

J’aurais aimé que vous sachiez déjà parler

J’aurais aimé être capable de vous mettre dans un grand lit sans être sure que vous allez vous lever toute la nuit

J’aurais aimé que vous soyez déjà propres

J’aurais aimé que vous soyez des enfants hyper cool

J’aurais aimé que vous ne fassiez pas autant de bêtises

J’aurais aimé que vous ne fassiez pas de crise des 2 ans

J’aurais aimé que vous ayez un peu plus peur des dangers de la vie

J’aurais aimé pouvoir vous éduquer à la 100% parentalité positive

J’aurais aimé vous lire des histoires assis sur le canapé

Enceinte, je vous imaginais, j’avoue, vous ne ressemblez pas aux enfants de mes songes, vous êtes même presque le contraire je dirais… Pourtant je vous aime infiniment et je suis plus que fière de vous et même si parfois je suis nostalgique de ces enfants rêvés, je ne vous changerais pas parce que :

Vous souriez à tout le monde

Vous ne vous cachez pas dans nos jambes quand un inconnu arrive à la maison

Vous le prenez même par la main pour jouer avec lui

Dites bonjour et au revoir et merci dans les magasins sans que je vous demande

Vous avez sorti toutes vos dents comme de rien

Vous demandez des câlins à longueur de journée

Vous avez un sourire à en faire craquer plus d’un

Vous êtes pleins de vie et c’est ça le plus important

(Mais quand même, si le prochain bébé peut être un peu comme ci-dessus je ne suis pas contre…)

Rendez-vous sur Hellocoton !
On ne choisit pas ses enfantsOn ne choisit pas ses enfants
On ne choisit pas ses enfants

Publié dans Le quotidien

Commenter cet article