Cet instant où il a échappé à ma surveillance

Publié le par Marine

Pour ceux qui me lisent, je ne vous apprends pas que mes Twins de 2 ans sont en pleine crise, en plein « terrible two ». Mais ce qui rend la crise des 2 ans encore plus insupportable, ce qui nous donne encore plus envie de laisser nos enfants là, et de revenir dans 1 an, ce sont les maladies.

Ces maladies en tout genre, qui font qu’un enfant de 2 ans déjà chiant difficile, le devient encore plus, oui, ils peuvent être encore pire que « ça ». Et là, pour nous parents, ça devient juste insoutenable, insurmontable, vous savez comme le truc de la tirade de Cyrano « c'est un roc ! ... c'est un pic... c'est un cap ! Que dis-je, c'est un cap ? ... c'est une péninsule ! »

J’ai donc testé les jumeaux en pleine crise des 2 ans, et les jumeaux en pleine crise des 2 ans avec de la fièvre ! Et là, j’ai cru mourir, de fatigue, de ras le bol, de colère, de peur…

Fièvre veut dire insomnie pour eux, donc pour moi, donc je suis plus fatiguée, donc moins patiente, alors je m’énerve plus vite, puis comme ils sont malades ils chouinent sans arrêt, donc ça m’énerve, donc ils pleurent encore plus…

Bref, en 4 jours, j’étais arrivée à un stade d’épuisement assez avancé (j’ai gardé des séquelles de leur première année où ils étaient juste horribles) et j’étais un peu à bout de course quand ils ont commencé à hurler pour la 100e fois de la journée à 19h…

Je suis donc sortie pour aller accueillir leur papa qui rentrait du boulot, en les laissant 3 min à l’intérieur de la maison (maison hyper sécurisée soit dit en passant)

Je dis donc à zhom que je n’en peux plus et que je suis contente qu’il rentre, nous retournons vers la porte d’entrée quand on voit un de nos Twins en train de courir en plein milieu de la route !!!

L’autre était encore sur le pas de la porte.

Mon sang n’a fit qu’un tour, la peur mais surtout la colère, j’ai dû monter à 26 de tension tellement que la colère s’est rependue dans tout mon corps ! J’aurais pu cracher du feu (clin d’œil à mon nom de famille pour ceux qui me connaissent). A ce moment-là je n’avais qu’une envie, lui donner une claque (ou 2) dont il se souviendrait pour ne jamais recommencer, mais le temps que j’arrive vers lui (dans un sprint digne de Usain Bolt) la pression était à peine redescendue et il n’a eu qu’ « une » fessée (désolé pour la parentalité positive, là je ne pouvais pas relativiser)

Il avait lui-même ouvert la porte d’entrée

Et c’est dans une tension extrême, et une patience très très fragile (voire inexistante) que nous avons terminé la soirée, que j’ai eu envie de partir trèèèès loin, et qu’on les a enfin couché…

Et aujourd’hui, c’est encore en colère et fatiguée que je me lève, et c’est encore en chouinant que eux se lèvent… Vivement ce soir que je me couche ! 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Cet instant où il a échappé à ma surveillance

Commenter cet article

lesaulnier 06/08/2014 23:46

Cet après midi je suis allée aux toilettes alors que mes 2 loulous de 15 mois qui ne marchent pas encore jouaient assis par terre...mal m'en a pris en revenant il n'en restait plus qu'un. ..le deuxième en était à la moitié de l'escalier(protégé dit en passant).j'ai eu peur très peur mais j'y suis allée calmement bien que mon coeur battait si fort que j'en avais le vertige. Je te comprends tu es à bout ils ne t épargnent rien. Courage et je l'espère bonne nuit

evelyne 06/08/2014 19:02

A trois ans, un samedi de septembre a décidé de voir à notre insu avec notre chien sur la route principale les poules de la voisine qui habite de l'autre côté du village. On l'a cherché ainsi que le chien partout. Et quand on l'a retrouvé presque arrivé à son but il nous a dit : 'je suis grand maintenant. Je fais ce que je veux'. J'ai demandé à la maîtresse le lundi suivant si elle pouvait expliquer aux enfants de la classe qu'on ne peut pas tout faire à 3 ans sous prétexte qu'il n'est plus un bébé. Pour éviter de donner des idées aux autres enfants. Il n'a jamais recommencé..

evelyne 06/08/2014 19:05

Je parle d'Angelo qui voulait voir les poules. Il manque des mots. :-[

Twinsavenue 06/08/2014 13:13

Je ne suis redescendue de ma trouille que ce matin... Ils vont TOUTES me les faire!!! Sérieusement!!!
J'aimerais les confier, le problème c'est que je n'ai aucune idée de ce que je vais bien pouvoir faire et ou aller! lol
Mais je retourne à Paris en sept/oct alors là, ça va faire du bien!!!

guehl angelique 06/08/2014 13:33

oh t'inquiete tu trouveras bien de quoi faire tu sais me^me si c'est juste pour buller, prendre un bain, faire une sieste et toujours ça de pris ! ;-)

guehl angélique 06/08/2014 10:21

Ah punaise combien de temps ça dure la crise des deux ans ? Un an ? Pfff pareil avec une seule fille. Mais tu vois là suis épuisée j'ai demandé à mes parents de la garder 3 jours. Trois jours pour faire tout ce que je repousse. M'occuper de moi et dormir sur mes deux oreilles. Il le faut. Confie les jumeaux pour recharger les batteries. Bises

Steph 06/08/2014 10:14

je te comprends le mien est toujours au milieu de la route même quand il y en a pas il est sur le passage des voitures!!!! je ne sais pas comment il fait par contre sa notion du danger est quasi proche de 0!!!!!

My Twinnies And Me 06/08/2014 10:11

Oohhh la la ! Tu as dû avoir UNE trouille !
Bon courage pour cette journée