Comment aider votre enfant à faire ses nuits

Publié le

Comment aider votre enfant à faire ses nuits

Quel parent n’a pas rêvé avoir un enfant qui faisait ses nuits à la sortie de la maternité ? Si cest votre cas vous pouvez passer votre chemin…

Après 9 mois de fatigue, surtout les dernieres semaines avec ce ventre énorme, d’insomnies, nous voilà prêtes pour le grand jour tout en sachant bien que de (très) longues nuits sans sommeil nous attendent… (Sauf pour les plus chanceuses, si vous êtes encore là merci de ne pas nous le faire savoir…)

Je n’ai pas échappé à la règle, des jumeaux, un allaitement exclusif, tétées toutes les 2, 3h chacun nuit comprise, à bout de souffle et de course aux 9 mois des twins ou là j’ai dis STOP !

J’ai dis stop au moment où j’ai commencé à noter leurs heures de réveils et que 6 fois par enfant et par nuit j’ai trouvé qu’à 9 mois c’était un peu trop !

J’ai beaucoup lu, j’ai cherché le livre qui était en accord avec mes idées et je l’ai trouvé ! Encore mieux il m’a aidé à comprendre le sommeil de mes enfants et le pourquoi du comment, c’est tout de suite plus facile de faire quelque chose quand on sait pourquoi !

Ce livre c’est celui-ci et vous le trouverez au meilleur prix ici:

Comment aider votre enfant à faire ses nuits

Après, chaque méthode dépend des parents et des enfants, celle-ci à fait ses preuves je ne connais pas des personnes chez qui elle n’a pas marché si elle à été pratiquée correctement.

 

Je n’étais pas de l’école « laisser pleurer » au début, j’ai toujours aimé répondre aux besoins de mes enfants, mais au stade d’épuisement et de burn out où j’étais, il fallait absolument qu’il se passe quelque chose…

 

Je me suis donc préparée et j’en ai informé les twins , je n’ai pas fais ça du jour au lendemain, je me suis fixé une date 15 jours plus tard, et j’ai tenu bon.

 

La première nuit ils ont pleuré 3 fois 30 min chacun environ, j’étais tellement crevée que je ne me suis pas levée, je leur ai dis quand je les ai couché que j’étais là mais que je ne viendrais pas. (j’avais aussi mis en place un bib de lait artificiel le soir) La 2e nuit ils ont pleuré 15 min deux fois chacun, la 3e, 10 min et la 4e, 5min pour Lucas et zéro pour Hugo… Depuis ils font leurs nuits comme des loirs ! (sauf maladies) Je ne les ai pas laissé hurler à la mort non plus, et ils n’étaient pas plus inquiets au moment du coucher, nos journées ont changé du tout au tout.

 

Attention, pour cette méthode il faut déjà être sur que l’enfant n’a pas réellement faim (si c’est une habitude de manger ou une faim réelle), qu’il n’a pas un autre souci (rhume, fièvre, dents qui percent) que votre conjoint vous soutien et ne va pas courir le consoler à la première minute, et surtout il faut vous y tenir ! Si l’enfant sent une faille, même une toute petite (le prendre dans votre lit en fin de nuit car vous ne supportez plus les pleurs) c’est fichu, tout votre plan tombe à l’eau, autant dire qu’il faut que vous soyez prêt ! Ne jamais craquer !

 

 

 

Bref, voilà quelques explications tirées du livre.

 

Le sommeil se divise en plusieurs phases qui durent de 90 à 120 min chez l’adulte, c’est ce qu’on appelle le petit train du sommeil. Il commence par l’endormissement, le sommeil lent léger, le sommeil lent profond, le sommeil lent léger et le sommeil paradoxal. Une nuit complète pour un adulte représente 4, 5 ou 6 cycles de ce petit train.

 

Pour un nouveau né c’est différent, il s’endort presque toujours en sommeil agité, c’est là le souci des parents, on à l’impression qu’il pleurniche, il bouge les paupières, fait des mimiques bizarres, l’important est de le laisser faire, de ne surtout pas l’embêter car il est en train de s’endormir.

 

En moyenne, le nouveau né dort 16h sur 24. (Bien sur cela dépend des enfants)

 

Un cycle de sommeil pour un nouveau né dure 50 à 60 min, l’enchainement de 3 ou 4 cycle permettra un sommeil de 3 à 4h consécutives, rarement plus le premier moi.  A cet âge là, l’enfant ne fait aucune différence entre le jour et la nuit, il est donc normal que votre petit fasse la java jusqu’à 2h du matin et dorme beaucoup plus le jour… Il commencera à faire la différence après le premier mois.

 

Comment aider votre enfant à faire ses nuits

Vers 6 mois, il dort en moyenne 15h par 24h. A cet âge là on peut remarquer des éveils multiples en 2e partie de nuit, tout va bien si l’enfant reste calme dans son lit et se rendort seul, là où cela devient problématique c’est si il a besoin de l’intervention de quelqu’un d’autre pour se rendormir. (Biberon, câlin, sucette)

 

Au-delà de 6 mois c’est le moment où tout se joue, le bébé va apprendre à dormir des nuits complètes de 8, 9 h au minimum. Dormir toute une nuit sans se réveiller signifie que l’enfant approche de la maturité cérébrale de sommeil.

 

Il est important de savoir que l’enfant à besoin de bien dormir pour grandir.

 

A ce stade là, l’enfant n’a plus besoin de manger, si il a constitué assez de réserves énergétiques dans la journée, ce qui veut dire des féculents et légumes à chaque repas et pas seulement celui du soir. A vous de diminuer petit à petit les quantités de biberon pendant la nuit ou de remplacer le lait par de l’eau (nature)

 

Il faut maintenant le coucher dans son lit dès les premiers signes de fatigue (il se frotte les yeux, baille), ne mettre dans son lit que son doudou,  ne pas rester à coté de lui dans la chambre jusqu’à ce qu’il s’endorme, ne pas l’endormir dans les bras, et si il se réveille la nuit, attendre un peu, ne pas se précipiter.

 

Il faut permettre à votre enfant de s’endormir de lui-même. Et surtout le féliciter de ses nuits sans réveils

 

C’est aussi le moment de mettre en place des rituels de coucher. Un rituel n'est rien d'autre qu'une habitude, pas besoin d'en faire tout un plat, par exemple chez nous c'est ça : 

19h : on monte dans la chambre après avoir lavé les dents

on change la couche

on joue au calme (et bizarrement si ils sont super excités et chouinoux en bas, dès qu'on monte ils deviennent de vrais petits anges) ou on lit une histoire ou les deux

on leur explique qu'on va aller au lit

on éteind la lumière, il ne reste donc que celle des escaliers

on mets la veilleuse en route (musique et lumière ici http://twinsavenue.over-blog.com/la-veilleuse)

on fait chacun un calin avec maman et papa

un gros bisous je t'aime et au lit

 

Rien de bien sorcier, c'est juste le fait qu'on fasse tous les soirs la même chose qui le transforme en rituel.

 

L'important est aussi de le coucher à heure fixe.

 

Les conditions d’endormissement sont très importantes, le rituel aidera à l’enfant à se sentir en confiance par le « déjà vu ».

Si vous tenez la main à votre enfant pour qu’il s’endorme, lors de la fin de son cycle de sommeil il ne pourra pas repartir sur un autre sans votre main, vous êtes devenu un « objet » indispensable à son endormissement. De même pour les sucettes qui deviennent un véritable souci pour les parents à ce moment là.

(Moi je leur enlevais avant d’aller me coucher, ça marchait plutôt bien, ils ont appris à se rendormir sans, il en existe aussi des fluorescentes qui se repèrent bien dans la nuit)

Comment aider votre enfant à faire ses nuitsComment aider votre enfant à faire ses nuits

Le traitement des troubles du sommeil dépend de l’âge de l’enfant, ce qui peut être très rapide et simple vers 6,8 mois devient un travail long, pénible, douloureux pour l’enfant et très mal supporté par les parents après 12 mois. Plus le changement proposé sera tardif, plus l’enfant réagira fort et mal.

 

Les hésitations, retours en arrière, les parents non déterminés et inquiets conduira la méthode à l’échec.

 

Attention, cette méthode ne s’adaptent qu’aux enfants de plus de 6 mois et il est inutile de laisser votre enfant hurler, ou pleurer plus de 30 min car il n’en tirera rien, si c’est le cas, allez le chercher et recommencer le lendemain en lui expliquant.

 

 

  • Au coucher, lui offrir un moment de tendresse puis le placer dans son lit avec son doudou, lui dire bonsoir et quitter la chambre.

 

  • Le premier soir le laisser pleurer 5 min sans rien dire, puis retourner dans la chambre sans éclairer, sans le prendre ni le toucher, lui dire que tout va bien, que vous êtes là qu’il ne risque rien et doit se rendormir. Au bout de 2, 3 min pas plus, quitter la chambre. Compter alors 10 min avant d’y retourner, recommencer, puis attendre encore 10 min, et cela jusqu’à ce qu’il s’endorme de lui-même. Si il se réveille pendant la nuit, recommencer depuis le début.
  •  
  • Le lendemain allonger les moments d’attente, 10 min la première fois, 15 les suivantes, toujours avec les mêmes paroles rassurantes, toujours sans le toucher.

 

  • Le surlendemain, recommencer en espaçant un peu plus les moments d’attente

 

Et cela jusqu'à ce que votre enfant dorme toute la nuit. (bon, pas non plus jusqu'à 10h du matin...)

 

 

Ma pédiatre m’avait dit qu’à cet âge là en 1 semaine maximum (et souvent moins) l’enfant fait ses nuits.   C’est plus fatiguant pour nous, mais nous y gagnons après !

 

Cette méthode n’est pas là pour punir votre enfant, mais pour lui apprendre à grandir et lui permettre de savoir s’endormir seul, pour son bon développement.

 

Je le redis, chaque enfant est différent, cet article est juste un petit coup de pouce, après à vous de l’adapter.

 

Bonnes nuits!!! Et vous verrez vos journées seront métamorphosées! 

 

Comment aider votre enfant à faire ses nuitsComment aider votre enfant à faire ses nuits
Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Le sommeil

Commenter cet article

lapetitelati 24/04/2014 10:15

Merci pour ton article!
Ici le soucis c'est le partage de la chambre avec la grande surtout
sinon je la laisserais pleurer tout en l'ayant rassurée auparavant…
C'est si compliqué….

Twinsavenue 24/04/2014 14:05

Ha oui je comprend... Au pire le salon est une bonne solution si vraiment vous n'en pouvez plus...
Sinon tu peux venir chez moi, à la campagne ça va l'épuiser et on a 3 chambres ;)

lapetitelati 24/04/2014 13:31

helas on a seulement 2 chambres…
du coup on galère…
On va surement mettre un lit parapluie dans le salon au final….

Twinsavenue 24/04/2014 12:58

Merci pour ta visite lapetitelali! Là en effet ça coince quand les 2 enfants sont dans la même chambre... J'en sais quelque chose c'était comme ça pour nous aussi (mais les 2 ne faisaient pas leurs nuits alors c'était un poil moins génant pour eux)
Ce qu'on a fait, pour les jours de "laisser pleurer", c'est qu'on a laissé celui qui dormait le mieux dans sa chambre, qu'on à mis (vive les lits à roulette) le bébé qui se reveillait le plus dans la notre et nous on s'est expatrié dans la chambre d'amis (pendant 15 jours tellement j'étais contente de dormir je n'osais plus retourner dans ma chambre)
C'est alors au bout de 15 jours et la certitude que les enfants dormiraient une nuit complète qu'on les a remis ensemble et aujourd'hui JE DORS comme un bébé!
Mais oui c'est tellement compliqué... Et le manque de sommeil c'est horrible, je te conseille vivement le livre "le sommeil le rêve et l'enfant" si tu ne l'as pas déjà...
Courage