Tout savoir sur les couches lavables

Publié le

Tout savoir sur les couches lavables

Les couches lavables sont une énorme énigme quand on met son nez dedans, beaucoup de choix, beaucoup de tissus différents, beaucoup de termes qu’on ne comprend pas…

Aujourd’hui, je vais TOUT vous dire (enfin essayer) de la façon la plus simple possible, sur les couches lavables pour enfin y voir plus clair ! (…J’espère, n’hésitez pas à me laisser des commentaires pour rectifier)

Ce qu’il faut savoir c’est qu’il en existe plusieurs sortes : les couches classiques , les langes, les TE1, TE2, les couches à poches, les couches hybrides et les culottes d’apprentissage.

  • Les langes se rapprochent le plus des couches de nos grands-mères, ce sont de longs carrés en coton qui se plient et se fixent avec un snappi (attache en plastique à trois branches). Ils s’utilisent obligatoirement avec une culotte de protection
  • Les couches classiques sont en deux parties, une première couche absorbante et une culotte imperméable par-dessus. La dissociation des deux parties permet un temps de séchage plus court ;
  • Les TE1 veulent dire : tout en 1, c'est-à-dire qu’à chaque change de bébé vous mettez toute la couche au sale car la partie absorbante et la couche ne font qu’un, c’est le même principe que les couches jetables et sont assez faciles d’utilisation. Elles mettent plus de temps à sécher que les autres et ne passent pas au sèche linge le plus souvent.
  • Elles sont plus longues à sécher mais plus pratique pour les novices car tout est à changer, elles ont un prix raisonnable, un poil moins économiques par rapport au lavage en machine, elles doivent être changées toutes les 3, 4h maximum (sans insert supplémentaire)
  • Les TE2 (vous l’aurez compris) veulent dire : tout en 2, la couche est en 2 parties, une culotte imperméable (avec de beaux coloris et motifs) et une couche absorbante avec insert (qui peut se pressionner) à l’intérieur. La culotte est donc réutilisable quelques fois (3, 4 en moyenne).Le must en matière d’imperméabilité. Le temps de séchage est court, l’extérieur ne passe pas au sèche linge dans la plupart des cas.
  • Ce sont les plus chères à l'achat, les plus économiques sur le lavage, j'aime qu'on puisse facilement mettre les inserts mais j'aime moins le coté réutilisable 2 fois quand la couche sent un peu le pipi.
  • Les couches hybrides ou TE3 sont des couches pratiques pour les septiques ou pour les sorties car les inserts peuvent être et lavables et/ou jetables. Il y a un filet ou hamac non en tissus où l'on positionne l'insert. (hamac ou Gdiapers) Pour moi les plus pratiques car elles sèchent hyper vite, le hamac pouvant être réutilisé plusieurs fois et la culotte peut faire une journée ou plus. Je les préfères aussi pour l'hygiène, je trouve qu'elles sont beaucoup plus faciles à nettoyer.
  • Les couches à poches sont des couches avec une poche à l’intérieur où l’on glisse un insert (ou 2 pour les nuits ou siestes) qui garantie une meilleure absorption, la couche intégrale est à laver mais du coup elle sèche très rapidement (bien plus que la TE1)
  • Les culottes d’apprentissages servent à aider l’acquisition de la propreté, certaines sont peu absorbantes juste pour les « accidents » mais avec d’autres on peut rajouter des inserts, idéales pour la nuit ou quand on choisit d’utiliser les couches lavables très tard (comme moi aux 18 mois des twins…)
  • Les culottes de protection sont indispensable si vous utilisez les langes ou les couches classiques, elles peuvent être en laine (très absorbant) ou en PUL (polyester recouvert de polyuréthanne laminé)

Certaines marques font une seule couche de 0 aux 3 ans de l’enfant mais attention j’ai lu que pour les nouveaux nés (jusqu’à 5 kg) il fallait mieux acheter des petites tailles.

Suivant les marques elles peuvent s’attacher et s’adapter (pour les couches de la naissance à la propreté) avec des velcros ou des pressions.

Vous allez me dire que là c’est ok mais que sont ses inserts dont je parle, on y arrive .

Voici donc les accessoires qui vont avec :

(et ne sont pas toujours vendus avec…)
  • L’insert : INDISPENSABLE, c’est l’absorbant de la couche lavable, sans lui au premier pipi bébé serait mouillé de la tête aux pieds.
  • Il en existe en bambou, chanvre (les plus absorbants), en coton, microfibre, polaire ou simplement jetable. Il peut être de forme rectangle ou en « sablier », peut se plier à l’utilisation pour un séchage plus rapide par la suite. Chaque marque de couche à ses inserts adaptés.
  • Vous pouvez aussi les fabriquer maison.
  • Le voile de protection : Indispensable en cas de selles, le voile se met au contact des fesses de bébé juste après l’insert et sert à récupérer les selles. Il est jetable, se met donc à la poubelle ou dans les toilettes. S’il n’est pas souillé de selles vous pouvez le laver plusieurs fois (selon les marques)
  • Le booster : Idéal pour les siestes ou la nuit, il sert à augmenter la capacité d’absorption de la couche. Posé sous l’insert ou entre la culotte imperméable et la couche pour les couches TE2, bébé restera au sec.
  • Le voile « bébé au sec » : C’est un tissus polaire qui permet de garder les fesses de bébé bien au sec, vous pouvez l’utiliser à la place du papier de protection car les selles ne sont pas censées coller sur ce tissus (je n’ai pas essayé)
  • Il peut être idéal en cas d’érythème fessier ou pour protéger la couche quand vous utiliser une crème type bépanthène ou alloplastine. Attention inutile pour certaines couches qui possèdent déjà un effet « bébé au sec » intégré (couche So Easy, couche Petit Pea)
  • Lessive spéciale : prendre une lessive sans glycérine car elle diminuerait l’efficacité de la couche, ne pas prendre non plus de paillettes de savon de marseille (car elles contiennent de la glycérine). Ici vous trouverez la liste des lessives adaptées : http://www.ptitsdessous.com/blog/index/billet/697_lessive-pour-les-couches-lavables
  • (Ne pas utiliser d’adoucissant)
  • Huile essentielle d’arbre à thé (tee trea) vous servira à désinfecter vos couches pendant le trempage (quelques 5, 6 gouttes suffisent) vendue en pharmacie.
  • Un grand seau (moi j’utilise une poubelle de 30 litres) pour faire tremper vos couches.
  • Qui dit couches lavables dit aussi lingettes lavables (tant qu’à faire !) vous pouvez très facilement les faire vous-même (à condition d’avoir une machine à coudre ou une maman ou belle maman qui fait de la couture)

Les principales matières :

Le bambou :

Les tissus en bambou proviennent d'une viscose fabriquée à partir de fibres naturelles de bambou.

Pour obtenir de la viscose, le bambou est traité à la soude caustique et à l'hydroxyde de soude. Ceci fournit une pâte visqueuse qui est poussée à travers une plaque métallique percées de multiples petits trous. Les fibres ainsi obtenues sont enroulées pour former un fil, retravaillé ensuite pour en faire du tissu.

· grande capacité d'absorption: environ 4 fois plus absorbant que le coton. Il est souvent utilisé pour les couches de nuit.

· rapidité d'absorption moyenne

· à laver à 60 °C maximum

· il sèche plus lentement que le coton. Ne pas placer au sèche-linge.

· on lui prête des propriétés bactéricides (tueur de bactéries). Mais plus sûrement, c'est un bactériostatique (il bloque le développement des bactéries)

· il reste souple, doux et conserve sa forme malgré les lessives successives

Le coton :

· Le coton est une fibre naturelle d'origine végétale, extraite des fruits des cotonniers. absorption moyenne

· rapidité d'absorption moyenne

· très résistant aux lavages et séchages à répétition

Le coton est toutefois source de polémiques au niveau de l'environnement: sa culture nécessite beaucoup d'irrigations et requiert un recours massif aux pesticides. Un tiers de la production mondiale de coton provient de plantes génétiquement modifiées (OGM). Enfin, le blanchiment du coton nécessite du chlore, ce qui génère la production de dioxines toxiques. Pour ceux et celles qui souhaitent s'orienter vers une démarche écologique, il vaut mieux se tourner vers le coton bio.

Le chanvre :

Le chanvre est principalement produit en Chine et, dans une moindre mesure, en France.

Pour extraire les fibres de chanvre, on laisse tremper la tige dans de l'eau. Cette technique de rouissage est nettement plus écologique que celle conduisant à la fabrication des fibres de bambou.

· absorption très importante: environ 6 fois plus absorbant que le coton. Souvent utilisé pour les couches de nuit.

· rapidité d'absorption moyenne

· on lui prête des propriétés bactéricides (tueur de bactéries) et fongicides (tueur de champignons)

· il supporte le lavage jusqu'à 90 °C. Si on lui évite le sèche-linge, il résiste fort longtemps.

· il sèche plus lentement que le coton et le bambou. Ne pas placer au sèche-linge ou alors seulement une dizaine de minutes avant d'en poursuivre le séchage à l'air.

· seulement, il sèche lentement et devient raide suite aux lessives successives. Pour éviter cela, on peut recourir à des produits anticalcaires dans la lessive, le passer brièvement au sèche-linge ou le malaxer à la main pour lui rendre sa souplesse.

Le polaire :

Le polaire est une fibre synthétique (polyester) très fine (du type microfibre), tissée très serrée. Il est issu du recyclage des bouteilles plastiques.

Elle est très respirante tout en étant assez étanche. Cette matière hydrofuge assure l'effet "fesses au sec": l'urine traverse la matière vers la couche absorbante. Comme elle ne retient pas l'eau, les fesses restent plus au sec.

micropolaire:

matière hydrofuge qui assure l'effet "fesses au sec"

Le microfibre :

La microfibre est une fibre synthétique très fine, fabriquée à base de polyester et de polyamide, dérivés de l'industrie pétrochimique. C'est la partie polyamide qui lui confère ses propriétés absorbantes.

· très bonne qualité d'absorption

· très grande rapidité d'absorption

· à laver à 40 °C voire 60 °C maximum

· inutile et contre-indiqué de le placer au sèche-linge. Son séchage à l'air est de toute façon très rapide.

La laine :

La laine est la matière la plus respirante et la moins polluante. Elle est soit tissée, soit tricotée. Elle est étanche si la laine a été traitée à la lanoline. C'est évidemment de la laine vierge non traitée qu'il convient d'utiliser. Pour plus de douceur et de confort, préférez la laine mérinos.

Elle constitue la solution idéale pour les enfants à peau sensible ou en cas d'érythème fessier.

Son entretien impose des lavages à la main à 30 °C avec produit pour la laine. Ceci est complété par un bain à la lanoline toutes les 3 à 4 semaines environ.

Le PUL

Ou polyester recouvert de polyuréthanne laminé est un jersey de polyester recouvert d'un côté d'une couche de polyuréthane qui lui confère ses propriétés d'imperméabilité. Elle est également respirante et résistante. C'est une solution parfaite pour la journée. (Utilisé pour les culottes de protection)

Le Tencel

Le Tencel est le nom déposé de la fibre Lyocell.
Fabriquée à partir de pulpe d'eucalyptus 100% écologique, cette fibre d'une douceur inégalée, protège contre les bactéries, absorbe l'humidité et joue également un rôle isotherme: tout comme la pure laine vierge, le Tencel® contrôle la température du tissu sur la peau.

Ce qu’il faut savoir quand on se lance dans l’achat de couches lavables :

Avant la toute première utilisation il faut (comme avec des serviettes de bain en éponges) faire tremper la couche et les inserts au moins 12h pour que les fibres gonflent et soient bien absorbantes. La couche et l’insert attendront leur niveau maximal d’absorption au bout d’une dizaine de lavages, vous pouvez les laver 3, 4 fois avant de les utiliser ou sinon changer votre enfant un peu plus souvent les premières fois.

Ensuite, pour stocker les couches sales vous devez vous munir d’un grand seau d’une bonne quinzaine de litres (j’ai opté pour une poubelle de 30L) avec couvercle pour éviter que les odeurs se répandent…

Vous pouvez stocker vos couches à sec dans le seau ou les faire tremper dans de l’eau (changée au moins tous les deux jours) avec quelques gouttes de tea tree mais sauf pour les TE1 et culottes de protection car le tissus perdrait son imperméabilité.

Pour éviter les mauvaises odeurs en cas de stockage à sec vous pouvez mettre un linge avec quelques gouttes de tea tree.

Ensuite vous pouvez les laver à 40 ou 60 c° avec votre linge ou non, avec bien sur une lessive adaptée.

Beaucoup de couches lavables peuvent passer au sèche linge.

Il est bon de les décrasser une fois tous les 2 ou 3 mois pour enlever les traces de calcaire, lessive et crème pour le change qui faire devenir vos couches moins absorbantes et vous allez remarquer des fuites. Pour cela il suffit simplement mettre vos couches propres en machine, d’ajouter 3 cuillères à soupe de cristaux de soude (dégraissant et adoucisseur d’eau), une cuillère à café de bicarbonate (neutralise les odeurs), un demi verre de vinaigre blanc dans le bac à assouplissant, de programmer un cycle long à 60°C (pour les couches ne le supportant pas reportez-vous sur un cycle long à 40°C) et de réaliser un double rinçage.

N'achetez pas 10 couches de la même marque pour commencer, car elles dépendent beaucoup de la morphologie de votre enfant, lisez les avis sur internet et testez en plusieurs!

Ce qui est bien aussi avec les couches lavables c’est que certaines sont fabriquées en France.

Ce que j’aime le plus à vrai dire ce sont le large choix de motifs et couleurs (et accessoirement les économies !)

A vos couches !!!

Mon petit conseil : Lisez bien les avis avant d'acheter mais le mieux est de se faire aussi sa propre opinion, n'achetez pas 10 couches d'une même marque sans l'avoir essayée car l'efficacité dépend beaucoup de la morphologie de votre enfant.

Ici vous pouvez les louer et faire votre propre avis avant achat

La TE1 en premier, la TE2, puis la couche à pochesLa TE1 en premier, la TE2, puis la couche à pochesLa TE1 en premier, la TE2, puis la couche à poches

La TE1 en premier, la TE2, puis la couche à poches

la couche hybride, une culotte de protection en laine, une culotte de protection en PUL
la couche hybride, une culotte de protection en laine, une culotte de protection en PULla couche hybride, une culotte de protection en laine, une culotte de protection en PULla couche hybride, une culotte de protection en laine, une culotte de protection en PUL

la couche hybride, une culotte de protection en laine, une culotte de protection en PUL

Les inserts (jetables et lavables) le voile polaire, le voile de protection et les boosterLes inserts (jetables et lavables) le voile polaire, le voile de protection et les booster
Les inserts (jetables et lavables) le voile polaire, le voile de protection et les boosterLes inserts (jetables et lavables) le voile polaire, le voile de protection et les booster

Les inserts (jetables et lavables) le voile polaire, le voile de protection et les booster

Tout savoir sur les couches lavables

Publié dans Le change

Commenter cet article